Les 4 secrets du rhum arrangé parfait

rhum

Publié le : 07 juin 20226 mins de lecture

Il existe une multitude de recettes de rhum arrangé. Le plus important est de choisir un rhum qui vous plaît tout comme les ingrédients destinés à l’aromatiser.

1. Choisir le rhum à utiliser comme base

Une multitude de rhums se marie parfaitement avec les gousses de vanille. Cependant, certaines liqueurs conviennent plus à la préparation de rhum arrangé par rapport à d’autres. Le rhum blanc agricole à 50° est le plus utilisé dans ce cas. Il est également possible d’opter pour du rhum traditionnel à 49°. Les barmans utilisent également des rhums agricoles à 50°. Ces produits sont plus recommandés si vous voulez obtenir un rhum aromatisé. Ils sont exclusivement fabriqués avec du jus de canne à sucre. Quoi qu’il en soit, il faut toujours privilégier le rhum blanc. Il constitue une base neutre, vous permettant de parfumer votre préparation au gré de vos envies.

Vous avez également les rhums traditionnels. Ils sont principalement fabriqués avec de la mélasse. Il s’agit d’un sous-produit obtenu lors du raffinage du sucre. Ils constituent plus de 90 % des ingrédients composant le rhum. En ce qui concerne le taux d’alcool, vous pouvez le choisir en fonction de vos goûts. Vous trouverez facilement des rhums de 40° pour les plus doux à 60° pour les plus forts. Il est également préférable d’opter pour un rhum dont le goût vous plait réellement.

2. Choisir les ingrédients pour aromatiser le rhum

Les épices telles que la vanille bourbon et la vanille de Madagascar sont les plus utilisées dans la préparation du rhum arrangé. Vous avez également de la vanille bio sur valrhona-selection.fr. La cannelle fait également partie des ingrédients classiques. Ces derniers constituent une valeur sûre, vous évitant les mauvaises surprises en termes de goût. Vous pouvez également opter pour des parfums plus originaux en utilisant du piment oiseau, de la badiane, de la cardamome ou encore de l’anis. N’hésitez pas non plus à ajouter de la réglisse, des fèves tonkas ainsi que du gingembre. Avant de macérer vos épices, vous pouvez les broyer légèrement. Cette astuce permet d’accentuer encore plus leurs parfums.

En ce qui concerne la vanille, vous pouvez le couper en deux dans le sens de la longueur. Cette technique favorise une infusion plus rapide de cette épice. Dans tous les cas, il est important de trouver la combinaison de saveur idéale. Celle-ci doit être équilibrée. Privilégiez, entre autres, les épices entières au lieu des versions en poudre. Vous pouvez également utiliser des fruits pour préparer un cocktail au rhum arrangé. Il est possible d’utiliser tous les fruits que vous voulez. Vous avez le choix entre les fruits frais, confits, séchés ou en confiture.

Néanmoins, il est préférable d’opter pour des fruits frais. Ces derniers ont effectivement plus de goût. Vous devez également faire attention à leur quantité afin de ne pas apporter trop de sucre. Ce dernier peut d’ailleurs être remplacé par du miel, de la mélasse, de la stévia ou du sirop d’érable. Il doit représenter entre 10 et 20 % du volume total du rhum que vous utilisez.

3. Choisir le contenant idéal pour préparer le rhum arrangé

Un récipient en verre est l’idéal lorsque vous préparez du rhum arrangé. Vous noterez que les boissons alcooliques sont principalement conditionnées dans des bouteilles en verre. Ce matériau a l’avantage d’être neutre et de n’affecter en aucun cas les goûts des ingrédients utilisés. Il vous permet également de suivre l’évolution de la macération des épices et des fruits dans le rhum. Vous pouvez donc vous servir d’une bouteille en verre. Il vous est également possible d’opter pour des récipients ayant une plus grande ouverture. Cela concerne, notamment, les bocaux hermétiques et étanches. Privilégiez les modèles équipés d’un joint en caoutchouc. Il vous offre l’avantage d’ajouter et de retirer la vanille de Tahiti et les fruits sans problème.

En effet, ces derniers perdent de leur saveur au bout de quelques utilisations. Il faut donc les remplacer par de nouveaux ingrédients. Cependant, les bocaux présentent l’inconvénient d’exposer les fruits frais à l’air libre. Ils risquent de s’oxyder plus rapidement comparés à une macération en bouteille. Quoi qu’il en soit, vous pouvez utiliser tous les récipients hermétiques en verre. Vous devez seulement ajouter du film alimentaire sur l’ouverture avant de mettre le couvercle ou le bouchon. Cet élément protège votre rhum arrangé de l’air libre.

4. Macérer les ingrédients du rhum arrangé

La macération constitue l’étape la plus importante dans la préparation du rhum arrangé. Sa durée varie en fonction des ingrédients et du rhum que vous avez choisi. Dans tous les cas, il faut patienter au moins 3 mois avant de goûter à votre préparation. Votre rhum aura ainsi le temps de s’imprégner des épices et des fruits destinés à l’aromatiser. Cependant, vous devez rester attentif par rapport à certains ingrédients. Si vous utilisez des agrumes, le temps de macération ne doit pas dépasser les 2 semaines. Il est également important de retirer le zeste afin d’éviter l’arrière-goût amer.

Plan du site